RSS
RSS
Gryffondor
Serpentard
Serdaigle
Poufsouffle



 

Sir. Abraham Walter Swann, Bullstrom Ashford Haenvall Danakov
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Elèves
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Sir. Abraham Walter Swann, Bullstrom Ashford Haenvall Danakov Mer 6 Déc - 22:23


Abraham Walter Swann, Bullstrom Ashford Haenvall

 Danakov






❯ Départ de Suède
Physique

Abraham fait 1m81 pour 52 ans, d'une carnation singulièrement pâle il atteint ses 73kg. Il se distingue par sa couronne de cheveux bruns parfaitement coiffés embelli par des yeux marrons, beauté étrangère de suède.

❯ ASCENDANCE : Sang mêlé
❯ DATE DE NAISSANCE : Sept Février
❯ NATIONALITÉ : Britannico-Suèdois, aux racines Norvégiennes
❯ CLASSE SOCIAL : Modeste
❯ ORIENTATION SEXUELLE : Indéterminé
❯ MAISON : Anciennement Serdaigle
❯ COMPAGNON : Hiboux au plumage brun, "Folkagan", ainsi qu'un Fléreur grisâtre, "Beskyttende"
❯ FAMILLE : Père: Len Ashford ✞, Mère: Walburga Danakov ✞, Grand-Père et Père spirituel: Arcturus Ashford
❯ BAGUETTE : Une baguette filiforme en bois d'Orme où court de manière spirique une langue en écorce de ce même bois où se dégage singulièrement des gravures runiques en leurs centres. Trônant en cœur de cette même baguette un crin de Manticore, d'une longueur équivalente à 32,75 cm, cette dernière est à la fois fine et légèrement flexible. Elle comporte le détail de la présence de deux ficelles rouge et jaune mêlés au manche.
❯ PATRONUS : Renard
❯ EPOUVANTARD : Indéterminé
❯ AMORTENTIA : L'odeur des cheveux chauds, celle du dictame et des vieux grimoires.

PARTICULARITÉ

Abraham possède une cicatrice verticale le long de l’œil gauche. Il est reconnu pour sa maîtrise de la Légilimencie ainsi que de celle de l'Occlumancie. En somme un remarquable mage ayant trouvé l'équilibre entre les forces de la magie les plus acerbes. Il possède une broche argentée ensorcelé.


HISTOIRE

Déjà à l'époque j'avais cette gueule, celle qui me revient pas autant qu'elle ne revient à personne d'ailleurs. Quand j'étais mioche j'avais ces cheveux longs dégueulasses bistres qui m'tombés jusqu'aux fesses mais c'était pas d'ma faute au moins autant que cette fâcheuse tendance que j'avais à cracher à la gueule des magnifiques, ces dieux insouciants de la bonne fortune, ces gens qui connaissent rien qu'la paix, qu'le bonheur, le jolie d'ici bas. C'était à cause de ma mère, cette catin qu'a séduit cet aveugle de père, un homme borgne, un homme qui n'avait même pas ouvert les yeux pour affronter la réalité d'sa laideur. D'ailleurs depuis que je l'ai rencontré il faut dire que mes yeux mi-gris et vitreux glissent une vue floue sur son air de soumission maladive, j'ai peint son visage de gris pour toujours, il l'emporte dans sa tombe. Il se fane, il se fade, très lentement il perd la surface de vue. Tant de passivité dans son comportement, tellement, tellement pathétique. J'aurais voulu le frapper jusqu'à ce qu'il sorte la tête de l'eau. J'aurais voulu le secouer pour qu'il respire comme si c'était la première fois qu'il trouvait l'oxygène et quand il serait sorti entre deux souffles haletant je lui aurais dis, tu es moi, je suis toi, nous sommes immortels.
Maintenant je suis grand et je demeure loin de ma mère, et quand je me retrouve face aux feux des grandes salles je n'ai plus qu'à prononcer et à penser:
"Elle était bizarre ma mère.
Elle était cinglée, ma geôlière. "



PSYCHOLOGIE

Il fallait arriver avant. Il y a maintenant une paire d'années. Au tout début de ton existence. C'est en fait par là qu'il aurait fallu apparaître pour t'empêcher de devenir ce petit con que t'es devenu.
Faut arrêter de croire que les miracles ça peut exister ici bas. Y'a que dans la vie des autres, des plus beaux, des plus riches qu'on en trouve. Même en devenant le rejeton d'un grand sorcier tu n'amélioreras pas ta condition. Pour moi,  vous, vous êtes des pauvres pouilleux, la merde, les ordures des autres et les autres sont eux-mêmes vos reflets. Il y a plus d'espoir pour vous, vous êtes condamnés à patauger dans votre galère jusqu'à votre dernier jour. Si tu plies face aux autres, c'est leur donner l'opportunité de t'écraser, de te démembrer, de te dépouiller et de tout te prendre jusqu'à aller curer la moelle aux creux de tes os. Alors tu te lèves et tu leurs montres, tu leurs montres à quel point tu es puissant et dangereux. Ils vont souffrir de te côtoyer. T'es bon qu'à construire ta vie qu'autour de ton petit nombril, parce que c'est comme ça que t'as appris la survie.

Et les croyants qui viennent tenter de te donner la foi, tu les perturbes. Ils t'énerves ces enfoirés. Et tu lances de piquants blasphèmes dans leurs tympans, juste pour avoir le plaisir de les voir blêmir sous ton audace. Juste pour la fierté de les voir pâlir et fuir en courant lorsqu'ils comprennent que « leur Dieu », il te fait pas peur, et jamais il ne te fera peur. Que tu veux pas en entendre parler. Tu t'en fous des fois des autres, toi t'as juste décidé que tu croirais en rien à par toi, même pas en l'humain.


Revenir en haut Aller en bas
Sir. Abraham Walter Swann, Bullstrom Ashford Haenvall Danakov
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard HabboMagie :: Elèves-
Sauter vers: